Au Rwanda il y a une vision et un leadership qui manquent dans notre pays-Moise Katumbi

Moïse Katumbi opposant de Joseph Kabila l’actuel President de la Repubulique Democratique du Congo estime qu’il faudrait prendre le Rwanda pour modèle dans le domaine de l’économie et du développement.

Moïse Katumbi: « au Rwanda il y a une vision et un leadership, c’est ce qui manque dans notre pays »

Le candidat de la plate-forme Ensemble et ancien gouverneur de l’ex province du Katanga l’a dit aux journalistes ce vendredi à Kigali où il était invité à prendre part à une activité de la fondation Mo Ibrahim.

« Je connais le Rwanda des années 1990 et je vois le Rwanda d’aujourd’hui, le développement et la vision. Si vous regardez cette salle où nous sommes, c’est des telles salles qu’il y a en Europe. C’est à dire qu’au Rwanda il y a une vision et un leadership. Et c’est ce qui manque dans notre pays » a déclaré Moïse Katumbi selon le site Politico.cd

Selon Moïse Katumbi, le Rwanda actuel est un grand pays prospère et dont l’on devrait copier les bonnes choses. Il rajoute qu’il faudra également encourager les jeunes entrepreneurs au Congo et en Afrique.

Moïse Katumbi Chapwe, né le 28 décembre 1964 à Kashobwe au sein de l’ethnie bemba, est un riche homme d’affaires et un homme politique de la République démocratique du Congo.

Il est président de la plateforme électorale “Ensemble pour le changement”et candidat à l’élection présidentielle en République démocratique du Congo. Il a été gouverneur de la province du Katanga de février 2007 au 29 septembre 2015, date à laquelle il démissionne du gouvernorat et du PPRD. Depuis 1997, il est le président du Tout Puissant Mazembe, club de football congolais, sacré cinq fois champion d’Afrique et finaliste de la Coupe du monde des clubs en 2010.

En 2015, Moïse Katumbi est décrit comme « le deuxième homme le plus puissant en République démocratique du Congo après le président Joseph Kabila » par l’hebdomadaire anglais The Economist[4] et « personnalité de l’année 2015 » selon un sondage mené par le magazine Jeune Afrique auprès de ses lecteurs[5]. Moïse Katumbi Chapwe fait partie de la coalition de l’opposition “Le Rassemblement”.

Il est désigné candidat à la présidence par les opposants du G7, une coalition de 7 partis de l’opposition politique congolaise, en mars 2016, et par les opposants d’Alternance pour la République en mai 2016. En octobre 2016, un sondage mené par l’institut Berci et le Groupe d’étude sur le Congo (GEC) place Moïse Katumbi à la première place des intentions de vote dans l’optique de l’élection présidentielle.

Il vit en Europe après avoir été condamné en République démocratique du Congo, ce qu’il dénonce comme étant un harcèlement judiciaire du régime de Joseph Kabila pour l’empêcher d’être candidat

0Shares